colleges

Résister : le pari gagnant de la FNI !

Contrariété de dernière minute pour le ministère dans sa volonté d’instaurer des « guichets uniques » par profession. Le projet de Décret instaurant les Collèges Nationaux Professionnels a été retiré de l’Ordre du Jour du Haut Conseil des Professions Paramédicales (HCPP) le 30 mars dernier. Retour sur ce qui a présidé à ce recul du ministère.

Le cauchemar du ministère est d’avoir sur un même dossier une multitude d’interlocuteurs, une obligation légale de concertation avec ces derniers et des avis parfois contradictoires.
Le rêve du ministère est d’avoir sur un même dossier un interlocuteur unique, travaillant sous contrat et ayant la « légitimité » de représenter à lui seul l’ensemble des interlocuteurs sus cités. Exit les syndicats, à bas la concertation, vive la dilution et les professions aux ordres, le petit doigt sur la couture du pantalon !!

Ce rêve a failli se concrétiser fin mars quand, au pas de charge, les services ministériels ont soumis aux différents collèges constitués un projet de décret fixant la composition et les missions des collèges nationaux professionnels dont le Collège Infirmier Français (CIF) qui regroupe une quarantaine d’organisations infirmières, sociétés savantes. Devant la diligence exigée par les services ministériels, le CIF réagissait promptement en amendant, très à la marge, la proposition de texte qui devait être soumise à l’avis du HCPP le 30 mars. Et pour cause, impossible de recueillir en un temps record l’avis de 40 organisations sur un texte qui demandait somme toute une analyse juridique fine.

C’était sans compter sur la détermination et la pugnacité de la FNI qui lors du Conseil d’Administration du CIF qui s’est tenu le 24 Mars a rangé à son avis la totalité des membres présents et a proposer une réponse de rejet en bloc du texte à Marisol Touraine. Une bonne manière de préparer le terrain et la séance du HCPP du 30 mars durant laquelle la FNI a enfoncé le clou .
Cette réponse sans ambiguïté et largement partagée (téléchargez le courrier du Collège Infirmier Français) a eu pour effet de faire retirer le texte de l’ordre du jour du HCCP, d’obliger le ministère à engager une véritable concertation sur ce projet de décret et de reporter sa promulgation à février ……2018 !
Une preuve de plus, s’il en fallait une, de la capacité d’entraînement et de résistance de la FNI. Derrière ce simple projet de Décret, c’est la volonté à peine masquée, de l’administration centrale à bâillonner les sensibilités syndicales et la défense des intérêts de toutes les professions de santé qui sont en jeux.
Une fois de plus, la FNI a fait le job !

Réagir

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *