Solveig-Sereine-Mauborgne

8 infirmiers(ères) à l’assemblée nationale dont une libérale

Renouvellement inédit à l’Assemblée nationale : seuls 25% des députés ont été reconduits. Ce rajeunissement et cette diversification des profils bénéficie à la profession infirmière qui se voit représentée par huit députés infirmiers dont une infirmière libérale, Solveig Sereine Mauborgne.

C’est aujourd’hui, le 27 juin, que les nouveaux députés élus le 18 juin ont leur première séance publique à l’assemblée nationale. Avec pas moins de 424 primo-députés sur 577, l’Assemblée fait le plein de nouveaux élus dont une grande partie est peu connue du grand public. Parmi eux, il faut noter l’entrée au sein de l’hémicycle de 8 infirmiers(ères) (cf liste ci-dessous) dont “c’est une première historique” une infirmière libérale en la personne de Solveig Sereine Mauborgne, IDEL à Cogolin dans le Var et issue de la gauche plurielle. Agée de 45 ans, elle a réussi à créer la surprise dans une circonscription où le front national avait de bonnes chances de l’emporter.

Enfin plusieurs infirmières à l’assemblée ! Même si elles seront loin d’égaler en nombre les élus issus du corps médical, on ne peut que croire en leur volonté farouche de faire mieux reconnaître leur profession. Cette première percée représente une vraie source d’espoir que les projets et les attentes des infirmières salariées comme libérales puissent bénéficier d’un appui solide à l’Assemblée nationale et auprès du nouveau gouvernement.

D’autres éléments peuvent aussi pencher en faveur des infirmières et en particulier la féminisation de l’Assemblée. Le nouveau corps élu le 18 juin dernier se compose de 224 femmes pour 353 hommes. C’est une situation plus favorable que la précédente assemblée où le nombre d’élus féminins plafonnait à 155. A noter aussi que le plus jeune député est Ludovic Pajot, 23 ans et que la moyenne d’âge de l’ensemble des députés est de 48 ans, là encore en rajeunissement net par rapport à la mandature précédente.

Impossible de ne pas évoquer l’échec cuisant de Marisol Touraine. Ce revers ne vous surprendra pas. Perçu comme un juste retour des choses, il vient en quelque sorte enterrer une politique qui a mis à mal pendant cinq ans l’ensemble des soignants.

Les infirmiers(ères) de l’Assemblée nationale :

  • Anne Blanc, infirmière dans l’Aveyron (République en Marche)
  • Anne Chapelier, infirmière anesthésiste à l’hôpital Carémeau de Nîmes (Gard).
  • Nathalie Sarles, infirmière en service d’accompagnement médico-social pour adulte handicapé (SAMSAH) dans la Loire (République en Marche)
  • Audrey Dufeu-Shubert, infirmière et directrice d’établissement de santé à Pontchâteau (République en Marche)
  • Nicole Dubré-Chirat, cadre de santé retraitée, présidente du conseil interdépartemental de l’ordre des infirmiers en Maine-et-Loire, Mayenne et Sarthe. (République en Marche)
  • Jean-Michel Jacques, infirmier et ancien commando marine (République en Marche)
  • Anissa Khedher, infirmière, cadre de santé aux urgences psychiatriques Rhône Métropole (République en Marche).
  • Solveig Sereine Mauborgne, infirmière libérale, Var (République en Marche)

© Capture You Tube TheTV83 : tv83.info/2017/05/22/les-candidats-dans-la-4e-circonscription/

 

Réagir

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *